Logo MAIRIE DE CHALMOUX

GUIDE
« VOS DROITS ET DÉMARCHES »
POUR LES PARTICULIERS

Accueil particuliers / Transports / Conduire à l’étranger / Conduire en Europe avec un permis français

Conduire en Europe avec un permis français

**Votre permis de conduire français est valable en cas de tourisme ou d'installation dans les autres pays européens.** Vous n'avez pas besoin de permis international, ni d'échanger votre permis. Sachez en outre qu'aucun conducteur ne peut détenir plus d'un permis dans ces pays.

Tourisme en Europe

Vous pouvez conduire avec votre permis français en Europe .

Vous bénéficiez du même droit si vous avez obtenu votre permis français en échange d’un permis non européen .

Votre permis de conduire doit être en cours de validité .

Il n’est pas possible de conduire en Europe avec un document provisoire. Par exemple, certificat d’examen du permis de conduire - CEPC , récépissé de déclaration de perte ou de vol du permis…​

À noter

si vous vous rendez à Monaco , au Royaume-Uni ou en Suisse pour un court séjour touristique , vous pouvez y conduire avec votre permis de conduire français.

Installation en Europe

Si vous vous installez dans un pays européen , vous n’êtes pas obligé d’échanger votre permis de conduire français contre un nouveau permis dans ce pays.

**Les permis de conduire délivrés par les pays européens sont en effet mutuellement reconnus** .

Les conditions suivantes doivent toutefois être remplies :

  • Votre permis français doit être en cours de validité

  • Vous ne devez pas être sanctionné par une suspension, restriction ou annulation de votre droit à conduire dans votre pays d’installation

Il n’est pas possible de conduire en Europe avec un document provisoire. Par exemple, certificat d’examen du permis de conduire - CEPC , récépissé de déclaration de perte ou de vol du permis…​

Si vous souhaitez malgré tout échanger votre permis français, vous devez déposer une demande auprès des autorités compétentes dans votre pays d’installation.

Attention

si votre permis français a été obtenu en échange d’un permis non européen, il n’est pas automatiquement reconnu par les autres États européens . Renseignez-vous auprès des autorités compétentes de votre pays d’installation.

Pour déposer votre demande d’échange de permis français, contactez l’ambassade ou le consulat de votre pays d’installation afin d’avoir la liste des justificatifs à fournir.

Ambassade ou consulat étranger en France

Vous n’avez pas à passer d’examen théorique (code de la route) ou pratique (aptitude à la conduite).

Avant de vous délivrer un permis de conduire national, votre pays d’installation vérifie que vous n’avez pas été sanctionné sur son territoire, en France ou ailleurs en Europe (restriction, suspension ou retrait de permis).

En cas d’échange, votre permis français est renvoyé aux autorités françaises.

Après 2 ans de résidence normale , votre pays d’accueil peut limiter la durée de votre permis français (ancien modèle à durée illimitée) à la durée de validité du nouveau permis européen.

La durée de validité du nouveau permis européen est, selon les pays, de 10 ou 15 ans pour les permis motos et voitures.

Vous devez alors renouveler votre permis (simple renouvellement administratif).

Renseignez-vous auprès des autorités du pays concerné le moment venu.

Si votre permis de conduire nouveau modèle (délivré depuis le 19 janvier 2013) arrive à expiration dans votre pays d’installation, vous devrez le renouveler auprès des autorités de ce pays.

Les autorités françaises ne sont plus compétentes.

Direction de l’information légale et administrative

01/07/2021

Questions / réponses

A voir aussi :

Définitons

Européen (EEE) : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède

Résidence normale (permis de conduire) : Pays où une personne demeure plus de 6 mois (185 jours minimum) par année civile, du fait d’attaches personnelles ou professionnelles. Toutefois, la résidence normale d’une personne dont les attaches personnelles sont situées en France mais qui se trouve à l’étranger pour y suivre ses études, une formation, un stage ou pour accomplir une mission d’une durée déterminée, se situe en France.

Pour en savoir plus

Références